Notre projet

Pour une politique écologique réaliste mais ambitieuse

 

L'écologie est aujourd'hui plus souvent perçue comme contraignante et ou punitive. Il faut aujourd'hui avoir une politique environnementale incitative et ambitieuse.

Tout le monde souhaiterait manger sain et bio, tout le monde aimerait consommer local et artisanal. L'Etat doit donc favoriser ces modes de consommation.

Nous proposons de supprimer la TVA sur les produits ayant le label Agriculture Bio Français et de réduire la TVA à 1,5 % pour les produits bio d'importation, respectant bien le cahier des charges français.

Nous soutiendrons fiscalement les initiatives favorisant l'agriculture de qualité, de saison et de proximité.

 

L'Etat doit favoriser davantage la transition énergétique par des mesures incitatives pour les particuliers comme pour les entreprises qui souhaitent s'engager dans la voie du développement durable.

 

Les Parcs Nationaux et Parcs Naturels Régionaux sont des atouts pour notre pays, tant d'un point de vue environnemental que d'un point de vue touristique et économique. Nous devons les préserver, les soutenir et les consolider !

 

L' « anti-voiture » n'est pas une solution dans la configuration actuelle de nos villes et de nos territoires. Il est urgent

- d'améliorer les transports en commun en les rendant plus accessibles et intéressants à utiliser.

- d'investir dans les infrastructures routières pour éliminer les sources de grande pollution atmosphérique tel que les bouchons.

- de subventionner et favoriser les véhicules électriques, hybrides, à combustion d'hydrogène, mais également GPL face aux véhicules essence et diesel.

 

Promouvoir l'économie locale et le commerce de proximité

 

Les commerces de proximités les TPE, PME et l'artisanat sont sources de création d’emploi, de lien social et d’excellence.

Nous voulons favoriser leur maintien face à la grande distribution par des propositions simples comme la réduction de la TVA et des charges pour les petits commerces indépendants et les artisans. Face aux produits industrialisés et uniformisés, nous devons promouvoir la qualité accessible à tous.

 

Renouveler notre démocratie

 

Notre démocratie est à bout de souffle, élections après élections, les citoyens envoient un signal fort « nous voulons que ça change  ». Nous devons moraliser notre vie politique en exigeant un casier judiciaire vierge et de nouvelles règles d’éthiques et d’exemplarités. Nous devons également rendre aux citoyens le pouvoir d’agir : Reconnaissance du vote blanc et Référendum d’Initiative Citoyen doivent être enfin une réalité !

 

Pour une Europe qui protège

 

Nous devons avoir un discours clair sur l’Europe. L’Union Européenne actuelle reçoit de nombreuses critiques, souvent justifiées ou non. Nous devons avoir une politique européenne volontariste, qui n’aura pas peur de changer radicalement le mode de fonctionnement de l’Europe. Elle doit être citoyenne, démocratique et respectueuse des peuples !

 

Nous souhaiterons promouvoir à l’Assemblée une Europe qui protège ses citoyens par :

 

- Une politique étrangère commune, une politique de défense et de sécurité commune,  une armée unique, un commandement centralisé et un service de renseignements unique. Une police fédérale qui luttera contre les crimes tel que le terrorisme, le crime organisé, le trafic d’êtres humains et l’évasion fiscale internationale.

 

- Une politique d’immigration définie par des règles communes en la matière, un contrôle par une police des frontières , mais aussi une politique d’accueil humaniste respectant le droit d’asile, dont la charge doit être assumée au niveau européen ; parallèlement, il faut développer une politique de coopération avec les pays sources d’immigration.

 

- L'Europe ne peut se faire sans l'ensemble des citoyens, nous proposerons pour les échanges entre européens une langue commune neutre : l'espéranto. La diversité linguistique est une force, nous devons renforcer la maitrise du français, promouvoir les langues anciennes comme le latin ainsi que les langues étrangères. Mais nous devons avoir un socle commun : une langue équitable. Nous proposerons donc que l'espéranto soit une option linguistique au bac à part entière.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jérémy BIZET, délégué France Ecologie - www.france-ecologie.eu